Espace Citoyen
Dernière modification le 20 septembre 2021 #grandsprojets#école
Dernière modification le 20 septembre 2021
#grandsprojets#école

Ecole du Couchant

L’école du Couchant a été construite entre 2015 et 2017, à l’endroit de l’ancienne bâtisse. Ce complexe comprend de nombreuses entités et constitue aujourd’hui un pôle scolaire d’importance à Nyon.
Image
Photo : Thomas Jantscher

Depuis plusieurs décennies, Nyon est une ville en pleine expansion démographique. La nécessité de construire de nouvelles écoles s’est faite de plus en plus pressante. En 2013, un mandat d’étude parallèle lance le projet de la nouvelle école du Couchant, bâtie à l’endroit de l’ancienne, pour accueillir les élèves de 4 à 8 ans. C’est le bureau d’architectes Aeby Perneger & Associés qui remporte la mise au concours. Son projet sera d’ailleurs récompensé d’un prix européen d’architecture en 2020.

Le projet

Le nouveau complexe scolaire du Couchant comprend, en un seul bâtiment: 

  • une école primaire de 24 classes
  • une salle de gymnastique
  • une salle de rythmique
  • une unité d’accueil pour écoliers (UAPE, déjà présent sur site) de 60 places 
  • une école de musique
  • une clinique dentaire scolaire 
  • les services de psychologie, psychomotricité et logopédie en milieu scolaire (PPLS)

Le jeu des volumes permet d’articuler harmonieusement ces différentes entités en une même structure. L’usage de la salle de rythmique est d’ailleurs partagé entre l’école primaire, l’UAPE et l’école de musique, de même que les blocs sanitaires. Néanmoins, 3 entrées permettent un accès séparé et, ainsi, une certaine autonomie aux différentes structures.

À l’extérieur, un grand préau couvert relie l’école à l’UAPE. Un escalier extérieur, à proximité du parking, permet l’accès à la salle de gymnastique en dehors des horaires scolaires. Sur l’avenue Alfred Cortot, le bâtiment se dévoile en un front bâti de 4 niveaux, protégeant le préau de l’école primaire du bruit de la route. Le long du chemin du Couchant, en direction du terrain de football, la hauteur se réduit d’un étage puis d’un second, jusqu’à présenter, face au terrain de sport, un modeste volume de deux niveaux. La façade striée du bâtiment répond en un écho vibrant à la végétation alentour.

L’accessibilité au site de l’école depuis l’avenue Alfred Cortot, la route des Tattes d’Oies et le chemin du Couchant a été pensée et réfléchie de manière à offrir la plus grande sécurité à l’ensemble des usagers.

L'école du Couchant récompensée par un prix européen d'architecture
Le bureau d'architectes Aeby Perneger & Associés a remporté en été 2020 le prix Best architects 21 dans la catégorie bâtiments scolaires pour la réalisation de l'école du Couchant, une distinction prestigieuse pour l'architecture en Europe. La réalisation du bureau d'architecture a su se distinguer parmi 400 candidatures et convaincre un jury international.

Objectifs

  • construire une école de proximité pour les jeunes élèves de 4 à 8 ans
  • réaliser, sur le même site, une unité d’accueil pour écoliers de 60 places, en complément des 48 places du Cèdre Magique
  • ériger un bâtiment exemplaire sur les aspects thermiques et écologiques tout en restant économique
  • regrouper tout le programme scolaire et parascolaire dans un même bâtiment afin de libérer la parcelle N°1519 pour la consacrer au logement


Chronologie

  • Mandats d’étude parallèles: avril 2013–avril 2014
  • Etudes: avril 2014–octobre 2015
  • Réalisation: octobre 2015–octobre 2017
  • Mise en service: octobre 2017–janvier 2018

Budget

Crédit d’étudeCHF 2'407'000.–
Crédit de réalisation (n°2012/85)CHF 23'557'500.–
Image
Couloirs de la nouvelle école du Couchant Photo : Annik Wetter

Le saviez-vous?
Dans le cadre de sa politique culturelle, la Ville de Nyon a fait le choix d’intégrer un travail artistique à la construction de l’école du Couchant, pour apporter une dimension ludique à l’espace architectural. A l’issue du concours auquel participent 5 artistes de renom (Daniel Buren, Philippe Decrauzat, Latifa Echakhch, Kerim Seiler et Shirana Shahbazi), le jury, présidé par M. Olivier Kaeser, co-directeur du centre culturel suisse à Paris, a sélectionné le projet de l’artiste vaudois Philippe Decrauzat. L’œuvre reproduit à l’échelle 1:1 certaines données techniques du plan d’architectes, réinterprétées en couleurs vives, qui prennent la forme d’une «partition graphique» géante, dispersée sur l’ensemble de l’escalier et des couloirs. L’œuvre picturale proposée par Philippe Decrauzat devient pour Serge Vuille, percussionniste et compositeur, une partition musicale et fait l’objet d’une création sonore réalisée avec l’Ecole de Musique de Nyon (EMN), présente sur le site.

Contact