Espace Citoyen
Dernière modification le 08 mai 2021
Dernière modification le 08 mai 2021

La sorcière, féministe avant l’heure.

Pépite de la semaine: jeudi 29 avril 2021
Image
Photo : DR

On en entend parler de plus en plus ces temps, les sorcières font leur grand retour dans la société. Et cette fois, elles le revendiquent haut et fort.

Dans son essai Sorcières : la puissance invaincue des femmes, largement salué dans les milieux féministes, Mona Chollet revient sur le symbole des sorcières et qui étaient vraiment ces femmes qui effrayaient la société depuis la nuit des temps.
Que reste-t-il de l’héritage de ces femmes indépendantes qui maîtrisaient leur vie à une époque où les femmes étaient réduites au silence? Qui sont ces sorcières modernes? Et surtout, pourquoi font-elles aussi peur?

La sorcellerie est aussi devenue une affaire médicale: comment apprendre à connaître son corps, le respecter et le comprendre. Comment reprendre le pouvoir sur sa sexualité et sa fécondité après des siècles de domination masculine dans le milieu de la santé? C’est de ce rapport entre corps des femmes, gynécologie et sorcellerie que parle le livre de Rina Nissim, Une sorcière des temps modernes: le self-help et le mouvement femmes et santé.

Mais les sorcières ne s’invitent pas que dans les milieux militants. Depuis quelques décennies, on assiste à un retour en masse de la sorcière comme figure positive dans la culture populaire et la littérature. Pour ne citer qu’un exemple, le roman de Kiran Millwood Hargrave, Les Graciées, met en scène un épisode méconnu de la chasse aux sorcières au 17ème siècle en Norvège.

Et, pour les plus pressé-e-s qui veulent tout savoir sur les sorcières modernes en moins de dix minutes, la vidéo de l’historien québécois Laurent Turcot est tout indiquée.
Lien youtube

Contact