Espace Citoyen
Dernière modification le 24 octobre 2021
Dernière modification le 24 octobre 2021

Escapades virtuelles à vol d’oiseau: France

Troisième pépite de l'été
Image
Photo : DR

L’année dernière vos bibliothécaires préférées vous proposaient d’inoubliables voyages en train de par le monde, cette année, cela ne sera plus sur terre mais par les airs que vous voyagerez et ceci sans bouger de votre canapé! 

Avez-vous déjà rêvé d'être un oiseau qui pourrait explorer le monde et voler quand bon lui semble? Détendez-vous et laissez vos soucis être remplacés par une vue majestueuse et imprenable.

Profitez de votre visite virtuelle pour admirer le paysage sous un angle nouveau.
Admirez les vues à couper le souffle et tout ce qu'un oiseau peut apercevoir en volant dans le ciel. Sentez-vous libre et laissez votre imagination s'envoler!

Et pour conclure en beauté, laissez-vous bercer par les mots des poètes inspirés par leurs pays.

Bon voyage!

Escapade virtuelle à vol d'oiseau:  France - lien youtube

Je veux, pour composer chastement mes églogues,
Coucher auprès du ciel, comme les astrologues,
Et, voisin des clochers, écouter en rêvant
Leurs hymnes solennels emportés par le vent.

Les deux mains au menton, du haut de ma mansarde,
Je verrai l'atelier qui chante et qui bavarde ;
Les tuyaux, les clochers, ces mâts de la cité,
Et les grands ciels qui font rêver d'éternité.

Il est doux, à travers les brumes, de voir naître
L'étoile dans l'azur, la lampe à la fenêtre,
Les fleuves de charbon monter au firmament
Et la lune verser son pâle enchantement.

Je verrai les printemps, les étés, les automnes ;
Et quand viendra l'hiver aux neiges monotones,
Je fermerai partout portières et volets
Pour bâtir dans la nuit mes féeriques palais.

Alors je rêverai des horizons bleuâtres,
Des jardins, des jets d'eau pleurant dans les albâtres,
Des baisers, des oiseaux chantant soir et matin,
Et tout ce que l'Idylle a de plus enfantin.

L'Émeute, tempêtant vainement à ma vitre,
Ne fera pas lever mon front de mon pupitre ;
Car je serai plongé dans cette volupté
D'évoquer le Printemps avec ma volonté,
De tirer un soleil de mon coeur, et de faire
De mes pensers brûlants une tiède atmosphère.

Paysage – Charles Baudelaire 

Contact