Ville de NyonNyon Région Tourisme

Services



Le square Perdtemps continue de se réinventer grâce à ses usagers

Envoyer à un ami
Print article
L'inauguration du jardin éphémère a réuni une centaine de personnes.
L'inauguration du jardin éphémère a réuni une centaine de personnes.
© Michel Perret / 18 juin 2020
Municipalité de Nyon - 19 juin 2020
Inauguré hier, un jardin éphémère, conçu en tenant compte des retours formulés par les usagers en 2019, doit permettre à la population de se projeter dans son futur parc Perdtemps, dont le début du chantier est espéré en 2022. Pour la Municipalité, l’été qui s’annonce particulier en raison des incertitudes liées à la crise sanitaire renforce d’autant sa volonté de proposer des aménagements publics aussi agréables que fonctionnels.

En 2019, un jardin éphémère avait pris place de mai à août en extension du square Perdtemps dans le cadre des démarches participatives qui accompagnaient les mandats d’étude parallèles pour le réaménagement de la place et la mise en souterrain du parking. Forte du succès rencontré, la Municipalité a décidé de reconduire l’expérience cette année, en améliorant encore l’aménagement sur la base des recommandations des usagers.

Transats, pergolas, tables de pique-nique, jeu d’échec géant, labyrinthe, marelle et autres aménagements floraux rendent cette nouvelle installation particulièrement ludique et conviviale. Il est même possible d’y faire pousser ses propres fruits, légumes et autres herbes aromatiques dans des jardinières déjà remplies d’une terre de qualité.

Comme pour les autres démarches participatives (voir ci-après), la Municipalité procèdera à une évaluation de cet aménagement éphémère qui sera prise en compte lors de la conception du futur parc Perdtemps.

Rendre Perdtemps à la population

La création d’un parc public et d’un parking souterrain à Perdtemps – projet phare de la législature 2016-2021 – signe la mise en oeuvre très concrète du concept « Coeur de ville ». La libération de cet espace a pour objectif de renforcer l’animation du centre-ville en offrant un parcours de terrasses, places et commerces s’étendant de la gare au Château. A l’issue des mandats d’études parallèles, la Municipalité a retenu le projet lausanno-zurichois « Pleine terre » parmi neuf concurrents. Elle s’active depuis pour concrétiser ce projet dans les meilleurs délais. La procédure de planification et la définition des aspects financiers sont en cours, avec pour objectif un partenariat public privé. Début du chantier espéré en 2022.

Succès des démarches participatives nyonnaises

Initiées en 2017, les démarches participatives de la Municipalité visent essentiellement à accompagner le réaménagement de quatre espaces publics emblématiques : Perdtemps, le secteur de la Gare, les rives du lac et la place du Château.

 

La vision de la Municipalité pour ses démarches participatives était originale et résolument innovante. Dans un premier temps, il s’agissait de construire des aménagements dits intermédiaires, légers et peu coûteux - au square Perdtemps (inauguré en 2017), à la Grande Jetée (2018), à la place de la gare (Voie 4, 2019) et la place du Château (en attente) -, de mobiliser les citoyens pour la finalisation des chantiers et de favoriser l’appropriation de ces nouveaux lieux.

 

Dans un second temps, la Municipalité a mis en place diverses démarches pour observer les usages qui en sont faits et recueillir les avis (par observations, micros-trottoirs, entretiens) pour finalement adapter les projets (intermédiaires et définitifs) en fonction de ces retours d’expérimentations tangibles. Les démarches participatives nyonnaises s’inscrivent donc dans une logique itérative de prototypage et se traduisent par la retranscription, dans l’espace public, d’une nouvelle façon de concevoir la ville, avec et pour les citoyens.

 

Après deux ans de participation, la Municipalité tire un premier bilan positif. Un réel engouement de la population s’est fait sentir : les nombreux chantiers participatifs ont rencontré un succès inattendu, et deux aménagements intermédiaires ont d’ores et déjà été améliorés grâce aux retours des citoyens (square Perdtemps et Voie 4). Les méthodes utilisées pour recueillir les avis et besoins des usagers ont été diversifiées et rendues accessible à l’entier de la population.

 

Les aménagements se caractérisent par une fréquentation dans l’ensemble très satisfaisante et témoignent des attentes de la population sur le renouvellement des espaces publics nyonnais.

 

Davantage d'informations sur participanyon.ch (lien ci-contre)

Stéphanie Schmutz, Municipale en charge des démarches participatives.
Maurice Gay, Municipal en charge de l'urbanisme.
Daniel Rossellat, Syndic de Nyon.
Laurent Essig, architecte-paysagiste, concepteur du jardin éphémère de Perdtemps.
Des enfants de l'UAPE La Maison mettent la touche finale à l'installation.
Fabienne Freymond Cantone, Municipale, Christian Perrin, Conseiller communal, et Heidi Müller, responsable accueil et information à Nyon Région Tourisme.
Mathias Gallicchio, chargé des activités sportives à la Ville de Nyon, et Philippe Kuratle, Conseiller communal.
Merci aux citoyennes et citoyens ayant participé à l'installation du jardin éphémère.
Jardinage participatif.
Vincent Hacker, Maurice Gay, Roxane Faraut Linares, Municipaux, et Yves Gauthier-Jaques, Conseiller communal.
Amaryllis Blanchard, coordinatrice Village du Monde au Paléo Festival Nyon, et Anne Döring, communication HES-SO.
Le jeu de marelle est presque prêt...
...Le jeu d'échecs géant également.
Plantation des dernières fleurs par des citoyennes.