Ville de NyonNyon Région Tourisme

Services



L’artiste visuel Noé Cauderay et l’autrice de théâtre Sarah Jane Moloney, lauréats des prix artistiques 2020 de la Région et de la Ville de Nyon

Envoyer à un ami
Print article
Ville de Nyon et Région de Nyon - 27.11.20
La remise des prix s’est tenue virtuellement ce mercredi 25 novembre, par la diffusion d’interviews filmées des lauréats. La Fondation Hermanjat et la galerie Focale ont également présenté les lauréats de leurs bourse et prix respectifs.

La Région de Nyon et la Ville de Nyon s’associent dans la remise de leurs prix et mérites artistiques,
qui se déroule habituellement dans le cadre d’une soirée ouverte au public et qui cette année prend
ses quartiers sur internet. En lieu et place de la cérémonie, des vidéos diffusées sur
regiondenyon.ch, nyon.ch et les réseaux sociaux mettent en avant les lauréats.

 

Lauréat du Prix de la Région

Doté d’un montant de CHF 10'000, le Prix artistique de la Région de Nyon récompense un(e) artiste ou un collectif d’artistes au parcours artistique avéré avec un fort potentiel de développement. Il manifeste ainsi le soutien des communes membres, tout en offrant une visibilité à la scène culturelle régionale. Ce prix est décerné cette année à l’artiste visuel Noé Cauderay, vivant à Eysins. Diplômé de l’Ecole de photographie de Vevey en 2008, il a principalement construit son travail autour de la collaboration avec d’autres artistes (musiciens, comédiens, dessinateurs, artisans, artistes visuels) avec la volonté de créer des langages communs, ainsi qu’autour de projets personnels souvent réalisés à l’étranger lors de de résidences de production. Mêlant notamment gravure, photographie, film d’animation et sérigraphie, sa pratique est multiple et ses projets ont été exposés dans de nombreux lieux et festivals en Suisse.

 

Quant au Mérite artistique de la Région de Nyon, il est remis cette année à Marie-Claude Mermoud, directrice du Casino Théâtre de Rolle. Cette récompense honorifique reconnaît le parcours professionnel d’une personnalité qui a contribué au à la vie culturelle de la région et à son rayonnement. Marie-Claire Mermoud a mis son expérience professionnelle (Théâtre de Genève, le Musée de l’Elysée, Culture in Company) au service du Casino Théâtre de Rolle lorsqu’elle en a repris la direction en 2011. Aujourd’hui, le théâtre présente une cinquantaine d’événements par année pour une fréquentation qui atteignait 10'000 spectateurs avant la crise sanitaire.

 

« C’est avant tout l’énergie du travail de Noé Cauderay qui a plu au jury, une oeuvre qui se construit au gré de ses rencontres et collaborations. Il fonde sa recherche artistique initiée par la photographie ouvrant ensuite sur un travail pluridisciplinaire développant habilement un univers visuel très large. Peintures, dessins, gravures, installations diverses, il explore, essaie, prend des risques avec une réussite certaine. Quant à Marie-Claire Mermoud, elle a su donner une identité au Casino Théâtre de Rolle et a ainsi permis à la région de se doter d’un nouveau lieu culturel complémentaire à ce qui existait déjà. En proposant une programmation variée et de qualité, dans un lieu vivant et festif, Marie Claire Mermoud a offert au Casino de Rolle à la fois un public et une reconnaissance institutionnelle qui s’étendent au-delà du district », indique Gérard Produit, responsable de la Culture au Comité de direction de la Région.

 

Lauréate du Prix de la Ville

Doté d’un montant de CHF 10'000, le Prix artistique de la Ville de Nyon récompense un(e) jeune artiste (jusqu’à 35 ans) ou une association culturelle (ayant au maximum 5 ans d’existence). Il vise à soutenir la jeune création et honore cette année Sarah Jane Moloney. Autrice de théâtre, metteuse en scène et traductrice, elle est née en 1986 et a grandi à Nyon. Diplômée de l’Université de Lausanne et de la Royal Central School of Speech and Drama de Londres, elle fonde la compagnie L’âge ingrat et écrit la pièce de théâtre Sapphox lors d’une résidence au POCHE/GVE, mise en scène en janvier 2020 dans le même lieu. La poétesse Sappho est ici ramenée à la vie pour compléter ses poèmes dont il ne nous reste que des fragments, et découvre sur son île de Lesbos le désastre humanitaire des camps de détention de migrant(e)s.

 

Le Mérite artistique de la Ville de Nyon, pour sa part, reconnaît le parcours professionnel d’un(e) artiste ou d’une institution ayant contribué au rayonnement nyonnais. Il est décerné cette année à Pierrette Gonseth-Favre. L’aventure artistique de cette plasticienne est multiforme. Elle compte aussi bien des oeuvres textiles, des peintures, des collages, des masques, des dessins à l’encre de Chine, que des bijoux ou des sculptures monumentales en toile de jute ou en bronze. L’artiste explore les matières, sans limite ni frontière, et les ennoblit. Elle dit porter sur le monde « un regard d’enfant », entre émerveillement et appréhension, et son oeuvre est peuplée de personnages fascinants qui nous parlent à la fois de souffrances et de joies.

 

« Je suis fière que les Prix et Mérite artistiques de la Ville de Nyon soient décernés cette année à deux femmes et consacrent les arts de la scène et les arts plastiques, particulièrement éprouvés par la crise sanitaire. La première, Sarah Jane Moloney, est au début d’une carrière prometteuse et engagée. A travers l’écriture et la mise en scène, elle questionne les drames de notre temps. La seconde, Pierrette Gonseth-Favre, a un parcours remarquable et rayonnant. La matérialité brute et variée de ses compositions nous rapproche de la nature, de notre environnement, et toute son oeuvre est emprunte d'humanité, dans ses forces et ses fragilités », indique Fabienne Freymond- Cantone, municipale de la Culture à la Ville de Nyon.

 

Bourse Abraham Hermanjat

La Bourse Abraham Hermanjat, décernée tous les deux ans et dotée de CHF 20'000, récompense l’artiste visuelle Nina Haab. Dans une pratique multiforme allant de la vidéo et l’installation à la photographie, la sculpture et plus récemment le dessin, l’artiste interroge la notion de souvenir et de mémoire. Elle s’intéresse à l’histoire des gens et des lieux et, explorant des fonds d’archives ou recueillant elle-même des témoignages et des images, elle compose des oeuvres qu’elle envisage comme des récits ouverts. Nina Haab est née en 1985 à Bellinzone au Tessin, elle vit et travaille à Genève où elle a obtenu un Master en arts visuels à la Haute école d’art et de design (HEAD).

 

Prix Focale Ville de Nyon

A cela s’ajoute cette année le Prix Focale Ville de Nyon, qui a été remis en octobre au photographe Maciej Czepiel. Né à Cracovie en Pologne, il a grandi à Montréal avant de s’installer à Neuchâtel où il vit à présent. Diplômé de l’École supérieure de photographie de Vevey en 2019, Maciej Czepiel explore, dans un rapport très libre à la photographie, une certaine manière d’interagir avec les technologies et cherche à voir comment elles contribuent à façonner nos vies. Antenna constitue une recherche visuelle sur l’adoration que notre monde porte à la technologie, ainsi qu’à la matérialité cachée derrière ses systèmes. Elle sera exposée à la galerie Focale dès que la situation pandémique en permettra la réouverture.

 

Vidéos disponibles sur l’info de: regiondenyon.ch/prix-artistiques-2020