Espace Citoyen
31 juillet 2022 #développementdurable
Développement durable

Restrictions d’eau: ce qui est autorisé ou non, et recommandations pour arroser moins, mais mieux !

En raison de la sécheresse persistante qui touche tout le pays et réduit considérablement les réserves d’eau potable, les communes annoncent tour à tour des mesures de restriction en matière d’arrosages, de nettoyages extérieurs et de remplissages des piscines, notamment. Si la Ville de Nyon a, de son côté, émis dans le même temps des conseils pour pallier ces limitations, il n’est pas toujours simple de s’y retrouver, surtout en ce qui concerne l’entretien des végétaux. Que doivent faire les particuliers ? Que fait la Ville de son côté ? Rappels, précisions et recommandations.
Image
Restriction d'eau à partir du lundi 25 juillet Photo : Pixabay - VDN

Interdictions et autorisations

Le niveau de la nappe phréatique et des sources n’a jamais été aussi bas. Afin d’éviter une pénurie d’eau potable, la Municipalité a décidé d’interdire (communiqué de presse du 21 juillet) jusqu'à nouvel avis : 

  • les arrosages automatiques ou au moyen de jets des jardins, pelouses, zones herbeuses et plates-bandes ;
  • les nettoyages extérieurs (véhicules, cours, terrasses, etc.) ;
  • le remplissage des piscines, spas et jacuzzis privés.

Arroser les végétaux à la main, c’est-à-dire à l’arrosoir, reste autorisé. Il est également autorisé d’ajuster le niveau d’eau des piscines, spas et jacuzzis privés déjà remplis, ou encore de laver les véhicules dans les installations de nettoyage à haute pression (lesquelles consomment quatre fois moins d’eau).

Rappels, précisions et recommandations

Il est conseillé d’arroser en soirée ou en matinée afin de limiter l’évaporation ; d’inspecter robinets et tuyaux pour détecter d’éventuelles fuites et les réparer, le cas échéant ; d’installer un récupérateur d’eau de pluie pour éviter d’arroser à l’eau potable ; de bâcher piscines, spas et jacuzzis lorsqu’ils ne sont pas utilisés, également afin de limiter l’évaporation. 

En réponses aux récentes questions d’habitant-e-s s’agissant précisément des restrictions liées à l’arrosage, voici encore quelques rappels, précisions et recommandations.

Pelouses

Rappel : interdiction d’arroser au moyen d’un système automatique ou au jet. 

Recommandations : convertir tout ou partie des pelouses en prairies qui ne nécessitent pas d’arrosage ; à défaut,  tondre au-dessus de 7-8 cm pour rendre les brins d’herbe plus résistants au stress hydrique.

Potagers, plates-bandes 

Rappel : adaptation de l’arrosage. 

Recommandations : comme il serait contre-productif de perdre les récoltes estivales, arroser les petites surfaces à l’arrosoir et arroser les grandes surfaces avec un système d’irrigation de type goutte à goutte qui permet d’économiser jusqu’à 70% d’eau ; répandre un paillis ou un mulch (paille, foin, herbe tondue, broyat) de 10 centimètres d’épaisseur pour limiter l’évaporation et favoriser la rétention d’eau au sol. 

L’association Au potager de Nyon, qui dispose d’un potager à l’avenue de Bois-Bougy 5, se tient à disposition pour expliquer ses méthodes de paillage et d’irrigation (au-potager.ch/nyon, nyon@au-potager.ch).

Fleurs ornementales, plantes en pot 

Rappel : interdiction d’arroser au moyen d’un système automatique ou au jet. 

Recommandations : arroser à l’arrosoir ou au moyen d’un système d’irrigation de type goutte à goutte ; répandre un paillis ou un mulch (paille, foin, herbe tondue, broyat) de 10 centimètres d’épaisseur pour limiter l’évaporation et favoriser la rétention d’eau au sol.

Haies 

Exception : arrosage des haies en souffrance seul autorisé (quel que soit le moyen).

Recommandations : en cas de dépérissement visible, arroser impérativement, répandre au pied des plantations un paillis ou un mulch (paille, foin, herbe tondue, broyat) de 10 centimètres d’épaisseur pour limiter l’évaporation et favoriser la rétention d’eau au sol; arroser avec un système d’irrigation de type goutte à goutte 

Arbres 

Exception : arrosage des arbres en souffrance seul autorisé (quel que soit le moyen).

Recommandations : en cas de dépérissement visible, arroser impérativement, mettre en place des sacs d’arrosage (ou sacs d’irrigation) pour arbres disponibles en jardineries, répandre au pied de l’arbre un mulch spécifique pour limiter l’évaporation et favoriser la rétention d’eau au sol. Pour trouver le bon type de mulch : contacter une entreprise spécialisée dans les soins aux arbres.

Ce que fait la Ville de Nyon

Les mesures de restrictions édictées par la Municipalité sont également à observer par ses services. 

Les parcs du Bourg-de-Rive, de Bois Fleury et du Conservatoire, ainsi que les surfaces vertes du port et de la plage des Trois Jetées, de la piscine et du stade de Colovray sont arrosés avec de l’eau captée directement dans le lac et sont, de ce fait, exemptés de toutes restrictions d’arrosage. 

S’agissant des autres espaces verts de la Ville, comme ils constituent les seuls îlots de fraîcheurs accessibles à toute la population, la Municipalité a prévu d’appliquer les mesures suivantes :

Pelouses

  • Arrosage réduit au strict nécessaire.
  • Depuis quinze ans, les pelouses sont progressivement converties en prairies qui favorisent la biodiversité tout en ne nécessitant pas d’arrosage. 
  • Le gazon des terrains de sport et des espaces de détente dans les parcs est arrosé au minimum.

Plates-bandes, fleurs ornementales et plantes en pot

  • Arrosage au jet réduit au minimum.
  • Projet à venir de systématisation du paillage et de l’irrigation goutte à goutte.

Arbres

  • Arrosage des arbres en souffrance et récemment plantés, uniquement.
  • Projet en cours de systématisation du mulching (par exemple, des tilleuls derrière la gare), pour tous les arbres vulnérables à la sécheresse.  

En ce qui concerne par ailleurs les 41 fontaines publiques, la distribution d’eau de 25 d’entre elles a été coupée, début juillet. Le débit des 16 fontaines restées en service a en outre été fortement réduit. 

A noter également, l’installation, mi-juillet, sur la fontaine du Maître Jaques et la fontaine du parking de Colovray, d’une électrovanne. Soit une vanne automatisée pour réguler le débit d’eau, et le réduire au strict minimum en journée, de manière à toute de même offrir de la fraîcheur durant les grandes chaleurs, voire l’interrompre durant la nuit lorsque l’approvisionnement n’est pas nécessaire. Si les essais s’avèrent concluants, 16 autres fontaines seront équipées d’une électrovanne encore cette année, puis autant en 2023 et 2024.

Relevons enfin que la Ville de Nyon, avec plusieurs villes romandes, développe activement la mise en place de nouvelles pratiques de végétalisation et d’entretien des espaces verts, plus résilientes et vertueuses, pour faire face aux conséquences du réchauffement climatique sur la biodiversité, en particulier.

Contact