Ville de NyonNyon Région Tourisme

Offres aux habitantsPlus d'infos

Voyagez à prix réduit avec la carte journalière de transport

Plus d'infoPlus d'infos

Achetez un vélo ou un scooter électrique et recevez jusqu'à 500.-

Plus d'infosPlus d'infos

Énergie renouvelable: soutien aux initiatives privées

Plus d'infosPlus d'infos

Compost, mode d’emploi

Attention à un apport équilibré de matières lignifiées et herbacées lors du compostage.
Attention à un apport équilibré de matières lignifiées et herbacées lors du compostage.
© CC Joi
Travaux et environnement – 21 mars 2012
Les déchets organiques générés dans nos cuisines et nos jardins se retrouvent souvent dans les ordures ménagères, qui sont ensuite incinérées. Il existe pourtant une solution simple pour transformer ces matières premières valorisables en engrais naturel et ainsi retourner les déchets organiques au sol : le compostage.

Le compostage se déroule en deux phases.

  • La fermentation: en présence d’eau et d’oxygène, la matière organique est décomposée et atteint des températures élevées (50-70°C) sous l’action des microorganismes. Cette montée en température est indispensable pour l’obtention d’un compost de qualité: elle détruit la plupart des organismes nuisibles ainsi que les graines (mauvaises herbes) présentes. Trois semaines à 55°C sont nécessaires.
  • La maturation: c’est une fermentation moins soutenue, qui transforme le compost frais en compost mûr. Ce phénomène se produit à plus basses températures (35-45°C) et produit un composé riche en humus.
     

Les déchets verts amenés dans un lieu de compostage subissent plusieurs traitements pour obtenir un compost de qualité.

Tout d’abord les déchets sont broyés afin de restreindre le temps de dégradation long des déchets comme les branches. En effet, plus on découpe les matériaux plus on offre de surface de travail aux bactéries. Puis, afin que la fermentation se déroule sans dégagements de gaz ammoniacaux et d’odeurs désagréables, les tas sont régulièrement retournés. Au final, le compost mature est tamisé pour écarter tous les déchets ayant un diamètre trop important.

Le compostage chez vous, c’est facile !

Pour composter vos déchets de jardin et de cuisine à domicile, rien de plus simple ! Si vous avez un jardin, vous pouvez les composter en tas ou dans un silo prévu à cet effet. Sans jardin, le lombricomposteur vous permet de composter vos déchets de cuisine dans votre appartement ! 

Le lombricomposteur est un système de compostage composé d’une boîte à plusieurs étages dans lesquels on ajoute les déchets de cuisine que l’on souhaite composter. Cette boîte a la particularité de contenir des petits vers (ou lombrics) qui sont les meilleurs recycleurs naturels. Les vers digèrent la matière organique à disposition sur des plateaux, en passant d’un étage à l’autre, fabriquant ainsi du compost. Celui-ci peut être récolté périodiquement, au fur et à mesure de l’ascension des vers à travers le lombricomposteur.

Attention à l’équilibre entre matières herbacées et lignifiées !

Que l’on choisisse de composter en tas ou avec un lombricomposteur, il est important de varier les apports de déchets. En effet, le rapport carbone/azote joue un rôle majeur dans la décomposition des déchets verts et il faut veiller à avoir un rapport équilibré. Le carbone est utilisé par les organismes comme source énergétique, qui donnera du CO2 et de la chaleur. L’azote sera utilisé pour la croissance des microorganismes.

On essayera donc d’apporter de manière équilibrée des déchets dit lignifiés qui contiennent beaucoup de carbone (branches, feuilles mortes, copeaux de bois) et ceux que l’on appelle herbacés qui contiennent beaucoup d’azote (tonte de gazon, déchets de cuisine).

Lorsque le compost contient trop de matière herbacée, il devient humide et sent l’ammoniac. Il s’agira de rajouter des matières sèches et lignifiées.

Si au contraire le compost paraît sec, la décomposition ne se fera pas idéalement et il faut y ajouter des matières plus humides et herbacées.

Si votre compost sent l’œuf pourrit, c’est probablement dû à un manque d’aération et il faudra le retourner et éventuellement en sécher une partie au soleil. Avec le lombricomposteur, le compost est rarement en manque d’air puisque les lombrics se chargent de l’aérer constamment et de neutraliser les odeurs.

Comment utiliser le compost ?

Si le compost est frais (âgé de 3 à 6 mois), il est conseillé de l’épandre en surface au pied de buissons et au pied de végétaux comme les tomates, le céleri ou les courges. Attention à ne pas enfouir le compost frais ou à l’utiliser pour les plantes en pot ou les semis!

Le compost mûr (après 6 mois à 1 an) peut quant à lui être utilisé pour les fleurs, les légumes, le gazon, les plantes en pot et devrait être intégré à la couche supérieure quand il est utilisé dans le jardin.

Vos plantes se porteront à merveille avec cet engrais naturel, fabriqué maison !

Si vous n’avez pas besoin de compost, vous pouvez le proposer à des jardiniers de plantages ou l’emmener à la déchèterie de Bourgogne (chemin de Bourgogne 8, ouverture du lundi au samedi, de 8h30 à 11h45 et de13h30 à 17h30, fermée les jours fériés).

Pour en savoir plus, voir les liens ci-dessous.

Contact

Travaux, environnement et mobilité

Chemin du Bochet 10
CH-1260 Nyon

Tél. +41 22 316 47 50
Fax +41 22 316 48 39
Contact par email


Horaires

Lundi-jeudi
8h - 12h et 13h30 - 17h
Vendredi
8h - 12h et 13h30 - 16h30
(horaires du bureau)


Info déchets
0800 451 452

Le numéro gratuit pour toutes vos questions sur les déchets, du lundi au vendredi de 8h30 à 11h30 et de 14h à 16h30, sauf le mercredi.


Plan de situation

Plan d'accès


Train
Nyon/St-Cergue/Morez, arrêt L'Asse, puis environ 11 minutes à pied