Ville de NyonNyon Région Tourisme

Offres aux habitantsPlus d'infos

Voyagez à prix réduit avec la carte journalière de transport

Plus d'infoPlus d'infos

Achetez un vélo ou un scooter électrique et recevez jusqu'à 500.-

Plus d'infosPlus d'infos

Énergie renouvelable: soutien aux initiatives privées

Plus d'infosPlus d'infos


Un projet lausannois remporte le concours d’architecture pour l’extension du Musée du Léman

Ecouter
Envoyer à un ami
Print article
Carlos Viladoms, architecte EPF/SIA, du bureau lausannois FHV, lauréat du concours avec son projet Noviodunum.
Carlos Viladoms, architecte EPF/SIA, du bureau lausannois FHV, lauréat du concours avec son projet Noviodunum.
© Michel Perret / 10 juillet 2014
Sur nyon.ch
Municipalité de Nyon et Fondation pour le Musée du Léman - 10 juillet 2014
Le projet Noviodunum, du bureau lausannois FHV, remporte le concours international d’architecture et d’ingénierie pour l’extension et la réorganisation du Musée du Léman. Sa réalisation permettra au musée d’agrandir sa surface d’expositions – de présenter ainsi pour la première fois sa collection de bateaux historiques –, de disposer d’un nouveau centre de documentation, ainsi que d’un auditorium de quelque 200 places. De l’avis du jury, ce projet possède le potentiel requis pour développer un bâtiment d’exception et donner au Musée du Léman la visibilité qu’il mérite. Noviodunum et les sept autres projets concurrents seront présentés au public jusqu'au 28 septembre prochain. Pour l’occasion, l’entrée au musée sera gratuite pour tous les visiteurs du 25 août au 7 septembre.

Les résultats du concours international d’architecture et d’ingénierie pour la construction d’une extension au Musée du Léman et sa réorganisation ont été rendus publics ce jour. Le lauréat est le projet Noviodunum, du bureau d’architectes lausannois FHV.

Ce concours sur invitation portait à la fois sur les bâtiments actuels du musée, sur son extension et sur les aménagements extérieurs du parc à proximité. Il a été entièrement financé par la Fondation pour le Musée du Léman et organisé avec le concours de services de la Ville de Nyon et du bureau spécialisé M+B Zurbuchen-Henz Architectes. Au terme de trois mois de procédure, les huit bureaux d’architectes sollicités ont chacun rendu un projet qui a ensuite été évalué par les membres du jury. 

Il faut relever le haut niveau de qualité des projets présentés par les différents concurrents, des bureaux de tout premier plan en provenance de Suisse, de France, des Etats-Unis, du Japon et d’Inde. A l’issue d’intenses discussions, d’argumentations et de considérations autour de chaque projet, le jury a décidé d’en retenir cinq et de leur attribuer un prix ou une mention pour un montant total de CHF 216'000.- fixé selon les règles de la SIA (Société suisse des ingénieurs et des architectes).

Le jury était composé de membres de la Municipalité, de représentants de la Fondation, de services communaux, ainsi que de la proportion usuelle d’architectes, d’ingénieurs, de muséologues et d’indépendants. Les projets ont été jugés sur leurs qualités urbanistiques, architecturales et techniques, mais également en fonction de critères économiques et environnementaux. 

  • 1er rang - 1er prix - Noviodunum, FHV, Lausanne
  • 2e rang - 2e prix - Comprendre, Agence Ricciotti, Bandol
  • 3e rang - mention - Sailing roofsKengo Kuma & Associates, Paris
  • 4e rang - 3e prix - ToucanStudio Mumbai, Mumbai
  • 5e rang - 4e prix - BjornMorger + Dettli Arch. AG, Basel

Les points forts et illustrations des cinq projets classés sont détaillés ci-contre dans la galerie d'images.

Prochaine étape

Le Jury a formulé quelques recommandations pour des ajustements afin de bien intégrer le projet lauréat dans ce site sensible et des modifications afin de répondre parfaitement aux besoins fonctionnels du futur musée.

La Fondation pour le Musée du Léman a entamé une recherche de fonds visant à prendre entièrement à sa charge les études du projet lauréat (bâtiment et muséographie). Le coût de cette phase a été estimé par le service Architecture et Bâtiments à CHF 3 millions, et à CHF 300'000.- pour sa partie muséographique. Il s’agit en effet, déjà à ce stade, de définir clairement les contenus scientifiques et pédagogiques de l’institution future.

L’objectif de la Fondation du Musée du Léman est de présenter d’ici à 2015 un projet de réalisation détaillé et chiffré.

Fondation pour le Musée du Léman

Présidée par le Syndic de Nyon Daniel Rossellat, la Fondation pour le Musée du Léman a été créée en 2013 par les entreprises Generali Assurances Nyon et Chantier naval de Corsier-Port, l’association Amis des Musées de Nyon (AMN), la Fondation Equiléo, ainsi que quelques personnes à titre privé. Son Conseil de fondation est composé de personnalités lémaniques actives dans les milieux nautiques ou de représentants d’associations culturelles nyonnaises.

Exposition publique des projets du concours

L’exposition des projets est ouverte au public jusqu'au 28 septembre 2014, de 10h à 17h (lundi fermé) au Musée du Léman, quai Louis-Bonnard 8, à Nyon. 

L’entrée sera gratuite pour tous les visiteurs du 26 août au 7 septembre.

Pour tout renseignement ou rendez-vous, contacter Mme Carinne Bertola, Cheffe du projet d’extension du Musée du Léman, au +41 (79) 339 56 39.

De gauche à droite, Claude Uldry, Municipal de la Ville de Nyon, en charge d'Architecture et Bâtiments, Daniel Rossellat, Président de la Fondation pour le Musée du Léman et Syndic de Nyon, Maria Zurbuchen, architecte au sein du bureau organisateur du concours et Carlos Viladoms, architecte, représentant du bureau lausannois FVH, lauréat du concours.
1er rang - Noviodunum, FHV, Lausanne. Le projet lauréat Noviodunum se réfère au paysage des murailles de Nyon. Un nouveau mur s’enroule autour du bâtiment historique et le tient en quelque sorte par l’épaule comme un ami bienfaisant. Avec une grande justesse, la volonté est d’intégrer, dans un équilibre subtil, à l’ancien hôpital datant de 1756 un bâtiment contemporain, surplombé d’une large toiture végétalisée.
L’espace muséographique est organisé à partir d’un escalier central distribuant trois espaces principaux: une salle destinée aux expositions temporaires, une salle d’expositions permanentes et une grande salle orientée vers le lac, surplombée d’une galerie et abritant les bateaux. L’unité du revêtement des sols et murs, en béton, la lumière zénithale qui baigne tout l’édifice, mettent en valeur les objets exposés dans des conditions idéales.
De l’avis du jury, ce projet possède le potentiel requis pour développer un bâtiment d’exception pour le futur Musée du Léman et donner à ce dernier la visibilité qu’il mérite.
1er rang - Noviodunum, FHV, Lausanne.
1er rang - Noviodunum, FHV, Lausanne.
2e rang – Comprendre, Agence Ricciotti, Bandol. La proposition faite est de renoncer à une architecture prononcée mais de tabler sur deux bâtiments semi-encastrés, privilégiant une présence discrète au milieu du parc et s’ouvrant sur un jardin en forme d’ondes. Une promenade architecturale suit la pente du terrain, tandis que la lumière pénètre dans le musée par des interstices situés sous des plaques géologiques.
3e rang – Sailing roofs, Kengo Kuma & Associates, Paris. Le musée est formé de trois volumes distincts, glissés sous des toitures en forme de voile et étendues parallèlement aux courbes de niveau. Elles donnent à l’ensemble une forme symbolique du contenu du programme. Un parcours, tout en diagonale, relie l’intérieur à l’extérieur. A l’extérieur, un parvis imposant se déroule entre les murs de la cité et le rivage, recréant un bel espace public dans le parc.
4e rang – Toucan, Studio Mumbai, Mumbai. L’extension est réalisée par six bâtiments de taille diverse. Des halles légères, identifiables à un chantier naval ou à des serres, dialoguent avec le bâtiment historique. Un parcours piétonnier est proposé entre la ville haute et le lac par le biais d’un escalier central, auquel s’ajoute une rampe agrémentée d’un jardin.
5e rang – Bjørn, Morger + Dettli Arch. AG, Bâle. Le parti pris est de compléter le bâtiment historique par une construction contemporaine inspirée par les façades pittoresques du front au lac. La matérialisation des façades en tuile et crépi favorise une expression plus abstraite ne faisant pas concurrence au bâtiment ancien.