Ville de NyonNyon Région Tourisme

Offres aux habitantsPlus d'infos

Voyagez à prix réduit avec la carte journalière de transport

Plus d'infoPlus d'infos

Achetez un vélo ou un scooter électrique et recevez jusqu'à 500.-

Plus d'infosPlus d'infos

Énergie renouvelable: soutien aux initiatives privées

Plus d'infosPlus d'infos

Services



La Ville installe deux pigeonniers

Envoyer à un ami
Print article
Afin de gérer au mieux les populations de pigeons à Nyon, deux pigeonniers ont été installés en ville, sur les sites de concentrations de populations de pigeons: l’un sur la place Perdtemps (photo) et l’autre dans la tour du temple. Cette méthode douce de gestion des pigeons est approuvée par les associations de protection des animaux.
Afin de gérer au mieux les populations de pigeons à Nyon, deux pigeonniers ont été installés en ville, sur les sites de concentrations de populations de pigeons: l’un sur la place Perdtemps (photo) et l’autre dans la tour du temple. Cette méthode douce de gestion des pigeons est approuvée par les associations de protection des animaux.
© Michel Perret / 11 février 2015
Travaux et environnement - 11 février 2015
La Ville a inauguré ce matin deux pigeonniers. Le premier sur la place Perdtemps, le second au Temple, deux sites de concentration de populations de pigeons. Le but de ces installations est de concilier l’activité humaine et la présence des pigeons en milieu urbain.

Ce projet a été réalisé dans le cadre de la stratégie « Nature en ville » qui dessine le contexte, les lignes directrices et les objectifs de la Commune pour préserver, favoriser et développer la biodiversité en ville.

Les pigeonniers sont des lieux de dortoir et de nidification qui permettent de localiser les pigeons aux endroits prévus afin de limiter leur présence sur les bâtiments et les nuisances qu’ils induisent dans les lieux où ils se regroupent pour se nourrir (fientes, bruit, poussière, transmission de germes). A l’intérieur de chaque pigeonnier, 51 cases accueilleront potentiellement 51 couples de pigeons nicheurs. Le pigeonnier du temple a été intégré dans la tour du temple lors du chantier de rénovation.

Les couples de pigeons se forment pour la vie et sont fidèles à leur site de nidification. Les pigeons attirés par la nourriture vont s’installer dans les pigeonniers et se reproduire. Deux employés du Service des travaux et environnement qui auront suivi une formation spécifique s’occuperont quotidiennement du pigeonnier pour donner des graines et de l’eau aux pigeons et prélever des fientes pour suivre leur état sanitaire. Ils pourront également intervenir sur les nichées (oeufs) afin de contrôler la population du pigeonnier.

Les deux pigeonniers ont été conçus grâce à la contribution de l’atelier d’architecture Glatz et Delachaux en coordination avec le Centre Ornithologique de Réadaptation de Genthod.

Dans le cadre de la mise en oeuvre de la Stratégie Nature en ville (2011-2016) et de son plan d’action, la Ville de Nyon a également mis en place six ruches réparties sur trois sites (espaces verts, cimetière et rue de la Combe).

Interdiction de nourrir les oiseaux sauvages

Selon le règlement cantonal vaudois d’exécution de la Loi sur la Faune, Art.4, il est interdit de nourrir les oiseaux sauvages. En effet, le nourrissage :

  • est à l’origine de regroupements de volatiles qui favorisent le développement de maladies et de nuisances.
  • améliore la robustesse, le taux de reproduction ainsi que la longévité des oiseaux adultes (même malades), augmentant paradoxalement la mortalité des jeunes en manque de nourriture.
  • rend les pigeons sauvages dépendants de l’homme.
Le pigeonnier est un abri fermé dans lequel les pigeons trouvent de l’eau et de la nourriture ainsi que des loges pour nicher. Ces lieux de dortoirs et de nidification permettent de limiter la présence des pigeons sur les bâtiments et les nuisances qu’ils induisent dans les lieux où ils se regroupent pour se nourrir (fientes, bruit, poussière, transmission de germes).
Le pigeonnier de Perdtemps accueille des pigeons, mais aussi des hirondelles de fenêtre.
L’Hirondelle de fenêtre (Delichon urbicum) est une espèce de passereaux qui niche en Europe, en Afrique du Nord et en Asie tempérée, et qui hiverne en Afrique subsaharienne et en Asie tropicale. En arrivant dans nos contrées au mois d’avril, l’hirondelle ne trouve parfois plus les matériaux nécessaires pour construire son nid, et l’installation
de nichoirs artificiels est un moyen efficace de lui venir en aide. Les 10 nichoirs installés sous l’avant-toit du pigeonnier de Perdtemps peuvent accueillir jusqu’à 20 nichées par an.