Ville de NyonNyon Région Tourisme

Offres aux habitantsPlus d'infos

Voyagez à prix réduit avec la carte journalière de transport

Plus d'infoPlus d'infos

Achetez un vélo ou un scooter électrique et recevez jusqu'à 500.-

Plus d'infosPlus d'infos

Énergie renouvelable: soutien aux initiatives privées

Plus d'infosPlus d'infos


La Ville de Nyon mesure la qualité de son air

Ecouter
Envoyer à un ami
Print article
Travaux, environnement et mobilité - 22 février 2018
La qualité de l’air à Nyon est mesurée à l’aide des capteurs de la station Vaud'Air qui appartient au réseau cantonal. La station est implantée dans le périmètre de l'Hôpital de zone (GHOL). Le suivi de la qualité de l’air permet d’identifier les principales sources de pollution et mettre en place des mesures de protection lorsque des niveaux de pollution trop importante sont atteints. Les principales causes de la pollution de l’air sont les gaz d’échappement des véhicules, les chauffages et les industries.

Entre 2011 et 2016, la Ville de Nyon a participé à deux actions Bol d’Air menées par le Canton. Ces opérations sont déclenchées lorsque les valeurs limites sont dépassées dans plusieurs stations de mesures du canton, pendant plusieurs jours. La première opération était pour le smog hivernal en 2013 et l’autre fois pour le smog estival en 2015.

La station Vaud’Air à Nyon mesure les principaux polluants de l’air que sont les poussières fines, l’ozone et les oxydes d’azote. Les mesures enregistrées depuis 2009 indiquent une tendance à la stabilisation, voire à la baisse pour ces trois polluants, même si les conditions météorologiques ont été particulièrement favorables à la dispersion des polluants ces dernières années.

Les poussières fines (PM10) : La valeur moyenne annuelle concernant les PM10 est passée de 23 microgrammes/m3 en 2011 à 16 microgrammes /m3 en 2016 (la valeur limite étant située à 20 microgrammes). Les conditions météorologiques de ces trois derniers hivers ont été particulièrement favorables à la dispersion des polluants atmosphériques. Cette situation, combinée à une diminution progressive des émissions, a permis de respecter la valeur limite annuelle ces dernières années. Toutefois, quelques journées durant l'hiver présentent encore des concentrations excessives, supérieures à 50 microgrammes/m3.  

L’ozone : La situation pour l'ozone est restée relativement stable entre 2009 et 2016. Des concentrations excessives peuvent apparaître dès le mois d'avril et jusqu'en octobre. La valeur limite de 120 microgrammes /m3 est régulièrement dépassée. Ces épisodes de smog estival ont lieu lors des périodes de forte chaleur. Une situation similaire est observée dans le reste du canton.

Les oxydes d’azote (NOx) : La valeur moyenne est passée de 19 microgrammes/m3 à 17 microgrammes/m3 entre 2009 et 2016. La valeur limite est fixée à 30 microgrammes par m3. Les concentrations de NO2 diminuent progressivement et les valeurs limites sont généralement respectées. Toutefois, les concentrations excessives peuvent encore être observées à proximité immédiate des principaux axes routiers.

De manière générale, l'évolution de la qualité de l'air à Nyon est positive et comparable à celle d'autres agglomérations du canton telles qu'Yverdon-les-Bains et la  Riviera. Une campagne de mesure temporaire effectuée en 2013 à Gland a montré que la situation est uniforme sur la région. Et finalement, la pollution de l'air est moins importante à Nyon que dans les régions urbanisées de Lausanne-Morges et de Genève.

Mise en place de mesures pour les poussières fines inférieures à 2,5 micromètres (PM 2.5)

D’après des mesures effectuées dans le canton, on s’aperçoit que les concentrations de poussières inférieures à 2.5 micromètres (PM2.5) atteignent la valeur limite recommandée par l'OMS. Sur la base de ce constat, et en prévision de l'introduction d'une valeur limite en Suisse pour ces PM2.5, la station de mesure de Nyon sera équipée d'un appareil permettant le suivi de cette fraction la plus fine des poussières dès le mois de mars 2018.  

App météo suisse :

Dès à présent, l’App de MétéoSuisse présente un indice de la pollution de l’air. Cette nouvelle prestation vient s’ajouter aux autres services en lien avec la santé que sont la concentration pollinique et l’indice UV. En ouvrant la case Santé sur la page d’accueil de l’App, la qualité de l’air pour toute la Suisse s’affiche sur une carte. Pour obtenir des informations plus détaillées sur la pollution de l’air, les sources de polluants atmosphériques et leurs effets sur la santé, il suffit de cliquer sur le canton correspondant, ce qui ouvre l’App airCHeck.

Informations sur les causes et effets de la pollution de l’air sur explor-air.ch

Plus d’informations sur nyon.ch > infos pratiques > qualité de l’air

Télécharger l’App MétéoSuisse

Télécharger l’App airCheck

 

Comment agir pour réduire la pollution de l’air ?

Lors de vos déplacements :

  • Sur des petites distances, pratiquer le vélo ou la marche à pied, c’est souvent plus rapide, pratique, écologique, économique et vivifiant.
  • Pour les distances plus longues, privilégier les transports en commun ou le covoiturage, c’est simple, moins polluant, moins coûteux et à l’origine de moins d’accidents.
  • Si la voiture est indispensable, adopter une conduite souple et modérée, c’est bon pour le porte-monnaie et cela limite les émissions polluantes.
  • Faire entretenir son véhicule régulièrement.
  • Ne pas laisser tourner le moteur de son véhicule à l’arrêt si cela n’est pas nécessaire.

 

Dans votre jardin :

  • Pour rappel, il est interdit de brûler les déchets de jardin en plein air. Vous pouvez composter vos déchets verts sur place ou les amener à la déchèterie.

LETTRE D'INFORMATION